Marion Siéfert
_jeanne_dark_
Théâtre / MERCREDI 16 & JEUDI 17 DÉCEMBRE 20H30  / Théâtre Saragosse
1H30 / TARIF B

Le public se souvient des longs membres, du sourire faussement ingénu et du trouble discours de « l’enfant grande » interprétée par la comédienne Helena de Laurens dans Le Grand Sommeil de Marion Siéfert, présenté en janvier 2019. La metteuse en scène renoue dans _jeanne_dark_ avec sa propre adolescence. _jeanne_dark_, c’est le pseudo Instagram que s’est choisi Jeanne, une adolescente de 16 ans issue d’une famille catholique, qui vit dans une banlieue pavillonnaire d’Orléans. Depuis quelques mois, elle subit les railleries de ses camarades sur sa virginité. Un soir, alors qu’elle est seule dans sa chambre, elle décide de ne plus se taire et prend la parole en live sur Instagram. Seule avec son smartphone, elle se filme et se raconte en de multiples métamorphoses, incarnant différents personnages et figures imaginaires. Le film est réalisé sur scène et retransmis en direct sur Instagram. Comme dans Le Grand Sommeil, Marion Siéfert travaille sur une simultanéité du texte et de la chorégraphie. Helena de Laurens parle, danse et se filme en même temps, avec la précision sidérante d’un corps en transformation permanente, flirtant avec le grotesque et la caricature. À l’instar d’une marionnettiste, elle construit les personnages, change d’angle pour révéler chaque fois un nouvel aspect de son visage projeté sur grand écran. La pièce a l’intensité d’une prise de parole subjective. Sa cadence heurtée enchaîne des sautes énergétiques et émotionnelles parfaitement maîtrisées par une comédienne hybride à la verve irrévérencieuse.

Conception, écriture et mise en scène Marion Siéfert / Collaboration artistique, chorégraphie et performance Helena de Laurens / Collaboration artistique Matthieu Bareyre / Conception scénographie Nadia Lauro / Lumières Manon Lauriol / Son Johannes Van Bebber / Vidéo Antoine Briot / Costumes Valentine Solé / Régie générale Chloé Bouju / Maquillage Karin Westerlund / Développement et accompagnement de Ziferte / Productions Cécile Jeanson, Bureau Formart / Crédits photo Marion Siéfert
PRODUCTION

Production Ziferte Productions et La Commune CDN d’Aubervilliers. Coproduction Théâtre Olympia – Centre Dramatique National de Tours, Théâtre National de Bretagne – Rennes, La Rose des vents – scène nationale de Villeneuve d’Ascq, Festival d’Automne à Paris, CNDC Angers, L’Empreinte – scène nationale Brive-Tulle, Centre Dramatique National d’Orléans, TANDEM – scène nationale Arras-Douai, Théâtre, Nouvelle Génération – CDN de Lyon, Le Maillon – Strasbourg, Théâtre Nouvelle Génération – CDN de Lyon, Vooruit – Gand, Théâtre Sorano – Toulouse. Soutien de POROSUS, Fonds de dotation et de M.A.C COSMETICS. Avec l’aide à la production de la DRAC Île-de-France. Action financée par la Région Île-de-France. Accueil en résidence T2GCDN de Gennevilliers, La Ménagerie de verre dans le cadre du Studiolab. Réalisation scénographie Ateliers Nanterre-Amandiers Marie Maresca, Ivan Assaël, Jérôme Chrétien Marion Siéfert est artiste associée à La Commune centre dramatique national d’Aubervilliers.

Le public se souvient des longs membres, du sourire faussement ingénu et du trouble discours de « l’enfant grande » interprétée par la comédienne Helena de Laurens dans Le Grand Sommeil de Marion Siéfert, présenté en janvier 2019. La metteuse en scène renoue dans _jeanne_dark_ avec sa propre adolescence. _jeanne_dark_, c’est le pseudo Instagram que s’est choisi Jeanne, une adolescente de 16 ans issue d’une famille catholique, qui vit dans une banlieue pavillonnaire d’Orléans. Depuis quelques mois, elle subit les railleries de ses camarades sur sa virginité. Un soir, alors qu’elle est seule dans sa chambre, elle décide de ne plus se taire et prend la parole en live sur Instagram. Seule avec son smartphone, elle se filme et se raconte en de multiples métamorphoses, incarnant différents personnages et figures imaginaires. Le film est réalisé sur scène et retransmis en direct sur Instagram. Comme dans Le Grand Sommeil, Marion Siéfert travaille sur une simultanéité du texte et de la chorégraphie. Helena de Laurens parle, danse et se filme en même temps, avec la précision sidérante d’un corps en transformation permanente, flirtant avec le grotesque et la caricature. À l’instar d’une marionnettiste, elle construit les personnages, change d’angle pour révéler chaque fois un nouvel aspect de son visage projeté sur grand écran. La pièce a l’intensité d’une prise de parole subjective. Sa cadence heurtée enchaîne des sautes énergétiques et émotionnelles parfaitement maîtrisées par une comédienne hybride à la verve irrévérencieuse.

DISTRIBUTION

Conception, écriture et mise en scène Marion Siéfert / Collaboration artistique, chorégraphie et performance Helena de Laurens / Collaboration artistique Matthieu Bareyre / Conception scénographie Nadia Lauro / Lumières Manon Lauriol / Son Johannes Van Bebber / Vidéo Antoine Briot / Costumes Valentine Solé / Régie générale Chloé Bouju / Maquillage Karin Westerlund / Développement et accompagnement de Ziferte / Productions Cécile Jeanson, Bureau Formart / Crédits photo Marion Siéfert

 
ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
DANSE / PAU
T 05 59 84 11 93