Mapa Teatro
La Despedida
Théâtre MARDI 05 DÉCEMBRE / Théâtre Saragosse
Durée NC / TARIF B

Mapa Teatro est un laboratoire d’artistes dédié à la création transdisciplinaire. Basé à Bogota en Colombie, il a été fondé à Paris en 1984 par Heidi et Rolf Abderhalden, artistes et metteurs en scène colombiens d’origine suisse, et s’intéresse à la production d’événements micro-politiques et poétiques, à travers la construction d’ethno-fictions. La Despedida, dernier volet du projet Anatomie de la Violence en Colombie, poursuit son interrogation de la relation complexe liant fête et violence en Colombie, au moment où le président colombien a engagé avec les FARC un incroyable processus de paix. La pièce est pour le Mapa Teatro l’occasion de revenir sur un conflit interne de 52 ans. Ce qui commence comme un mystérieux spectacle de magie organisé dans le salon impeccable d’une famille de classe moyenne se trouve peu à peu envahi par une succession de musiques délirantes, de saltimbanques agités et grotesques, de danses. Tout au long de la nuit, les vieux héros révolutionnaires arrivent sur les lieux de la réception, avec leurs costumes, emblèmes et symboles : Karl Marx et Rosa Luxembourg, Mao et Madame Mao, Lénine, Che Guevara...

La Despedida convertit un ancien camp de la guérilla en musée vivant ouvert au public et mêle installation théâtrale et montage poétique d’archives audiovisuelles, témoignages écrits, documents réels et fictifs, acteurs et témoins, sons électroniques et musique jouée en live.

Conception et mise en scène Heidi et Rolf Abderhalden / Distribution (en cours) Heidi Abderhalden, Agnes Brekke, Sofía Rodriguez, Julián Díaz, Andrés Castañeda et Santiago Sepúlveda, avec la participation d’un ou plusieurs enfants de la fanfare du Colegio Distrital de San Cristobal sur Carmenza de Sánchez / Dramaturgie Mapa Teatro / Musique et conception sonore Juan Ernesto Díaz / Scénographie Pierre Henri Magnin / Conception lumière et direction technique Jean-François Dubois / Montage et régie vidéo Ximena Vargas / Régie plateau José Ignacio Rincon / Assistance technique Juan Sebastián Suárez, Alexander Rodríguez

+ PRODUCTIONS

Production Mapa Teatro, Ximena vargas - Les Indépendances, Camille Barnaud / Co-productions Théâtre de la Ville avec le Festival d’Automne à Paris, Théâtre de Vidy-Lausanne, Festival Sens Interdits, Next Festival / Tournée en France organisée dans le cadre de l’année France-Colombie 2017, avec le soutien de l’Institut Français et du Ministerio de la Cultura de Colombia

Mapa Teatro est un laboratoire d’artistes dédié à la création transdisciplinaire. Basé à Bogota en Colombie, il a été fondé à Paris en 1984 par Heidi et Rolf Abderhalden, artistes et metteurs en scène colombiens d’origine suisse, et s’intéresse à la production d’événements micro-politiques et poétiques, à travers la construction d’ethno-fictions. La Despedida, dernier volet du projet Anatomie de la Violence en Colombie, poursuit son interrogation de la relation complexe liant fête et violence en Colombie, au moment où le président colombien a engagé avec les FARC un incroyable processus de paix. La pièce est pour le Mapa Teatro l’occasion de revenir sur un conflit interne de 52 ans. Ce qui commence comme un mystérieux spectacle de magie organisé dans le salon impeccable d’une famille de classe moyenne se trouve peu à peu envahi par une succession de musiques délirantes, de saltimbanques agités et grotesques, de danses. Tout au long de la nuit, les vieux héros révolutionnaires arrivent sur les lieux de la réception, avec leurs costumes, emblèmes et symboles : Karl Marx et Rosa Luxembourg, Mao et Madame Mao, Lénine, Che Guevara...

La Despedida convertit un ancien camp de la guérilla en musée vivant ouvert au public et mêle installation théâtrale et montage poétique d’archives audiovisuelles, témoignages écrits, documents réels et fictifs, acteurs et témoins, sons électroniques et musique jouée en live.

DISTRIBUTION

Conception et mise en scène Heidi et Rolf Abderhalden / Distribution (en cours) Heidi Abderhalden, Agnes Brekke, Sofía Rodriguez, Julián Díaz, Andrés Castañeda et Santiago Sepúlveda, avec la participation d’un ou plusieurs enfants de la fanfare du Colegio Distrital de San Cristobal sur Carmenza de Sánchez / Dramaturgie Mapa Teatro / Musique et conception sonore Juan Ernesto Díaz / Scénographie Pierre Henri Magnin / Conception lumière et direction technique Jean-François Dubois / Montage et régie vidéo Ximena Vargas / Régie plateau José Ignacio Rincon / Assistance technique Juan Sebastián Suárez, Alexander Rodríguez

Projection La Noche Herida / Nicolas Rincón Guille
LUNDI 04 DÉCEMBRE 20H15 / Cinéma Le Méliès

Nicolàs Rincón Gille est à Bogota en 1973, d’un père colombien et d’une mère belge. Dans sa jeunesse, il accompagne son père professeur d’anthropologie lors de ses visites aux paysans de la campagne colombienne, expérience qui laissera des traces dans son travail de réalisateur. Après des études de cinéma à l’Institut national supérieur des arts du spectacle et des techniques de diffusion (INSAS) à Bruxelles, il réalise une trilogie documentaire intitulé La Campagne racontée. Le film Noche herida (Nuit blessée, 2015) suit Blanca, qui a fui sa campagne en famille sous les coups des paramilitaires et s’occupe de trois de ses petits-fils dans une cahute des abords de Bogota. Toujours placée en des points de passage ingénieux, la caméra souvent fixe et en position basse confère à son quotidien sa pleine mesure, sans misérabilisme ni hiératisme.

En partenariat avec le Cinéma Le Méliès

PARTAGER     

Extrait de Los incontados : un tríptico / 2014

ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
DANSE / PAU
T 05 59 84 11 93