GILLES BARON
AUX CORPS PASSANTS
Danse jeudi 15 novembre 20h30 / Théâtre Saragosse
1h10 / TARIF B

Les pièces du chorégraphe Gilles Baron naissent comme autant d’aventures humaines hors normes où se croisent danseurs, artistes de cirque, scénographes, vidéastes, architectes. S’ouvrant sur des dispositifs participatifs — on se souvient des deux très belles éditions de Mauvais sucre menées dans des écoles du quartier Saragosse — les formes se répondent et s’enrichissent d’un spectacle à l’autre pour questionner les notions d’apparition/disparition, de lien entre les hommes et de quête du pouvoir. Pour Aux corps passants, Gilles Baron s’associe à l’auteur et dramaturge Adrien Cornaggia et met en scène un Barnum tragicomique, une fable chorégraphique où des morts joyeux, drôles et sarcastiques nous exhortent à plus de liberté. A la fois gardien de musée, commissaire d’exposition et vigile d’un espace à la lisière du temps, un Charon iconoclaste et grincheux passe en revue ces nouveaux morts qui « ne valent plus rien », regrettant les heures glorieuses où les hommes affrontaient les dieux avec fougue et trépassaient avec panache. Tour à tour, puis collectivement, ces fraîchement décédés reprennent souffle pour témoigner de leur existence brutalement interrompue, figurant le diaporama chaotique d’une humanité de l’autre monde. Cette matière dramatique s’organise en une fresque chorégraphique dynamique. De l’énergie des huit interprètes, danseurs, comédiens et circassiens, se dégage une pulsation collective, un flux qui se déverse et se propage jusqu’à ce que la danse devienne musique et les corps vibration. http://www.gillesbaron.com/

Chorégraphie et scénographie Gilles Baron • Écriture du texte et dramaturgie Adrien Cornaggia • Musique originale David Monceau • Création lumière Florent Blanchon • Création des costumes Marion Guérin • Production et diffusion Emmanuelle Paoletti • Distribution Gilles Baron, Lionel Bégue, Alexia Bigot, Tatanka Gombaud, Maï Ishiwata, Cami lle Revol, Claude Saint-Dizier, Julie Tavert • Photos Frédéric Desmesure

+ PRODUCTIONS

Production Association Origami • Coproduction Espaces Pluriels – Scène conventionnée d’intérêt national danse Pau, OARA Nouvelle-Aquitaine, le Ballet de l’Opéra national du Rhin – Centre Chorégraphique National / Mulhouse dans le cadre du dispositif Accueil Studio 2018 • Soutien du Centre Chorégraphique National d’Aquitaine en Pyrénées-Atlantiques – Malandain Ballet Biarritz Accueil Studio saison 2018- 2019, Le Phare – Centre Chorégraphique National / Le Havre dans le cadre du dispositif Accueil Studio 2019 • Décors fabriqués par les ateliers de l’Opéra national de Bordeaux • Avec le soutien de l’Espace culturel Treulon à Bruges Soutiens en cours Iddac, spedidam et adami, ville de Bordeaux, Glob théâtre Bordeaux • L’association ORIGAMI est soutenue par la Région Nouvelle-Aquitaine et par la DRAC Nouvelle- Aquitaine au titre de l’aide à la structuration

Les pièces du chorégraphe Gilles Baron naissent comme autant d’aventures humaines hors normes où se croisent danseurs, artistes de cirque, scénographes, vidéastes, architectes. S’ouvrant sur des dispositifs participatifs — on se souvient des deux très belles éditions de Mauvais sucre menées dans des écoles du quartier Saragosse — les formes se répondent et s’enrichissent d’un spectacle à l’autre pour questionner les notions d’apparition/disparition, de lien entre les hommes et de quête du pouvoir. Pour Aux corps passants, Gilles Baron s’associe à l’auteur et dramaturge Adrien Cornaggia et met en scène un Barnum tragicomique, une fable chorégraphique où des morts joyeux, drôles et sarcastiques nous exhortent à plus de liberté. A la fois gardien de musée, commissaire d’exposition et vigile d’un espace à la lisière du temps, un Charon iconoclaste et grincheux passe en revue ces nouveaux morts qui « ne valent plus rien », regrettant les heures glorieuses où les hommes affrontaient les dieux avec fougue et trépassaient avec panache. Tour à tour, puis collectivement, ces fraîchement décédés reprennent souffle pour témoigner de leur existence brutalement interrompue, figurant le diaporama chaotique d’une humanité de l’autre monde. Cette matière dramatique s’organise en une fresque chorégraphique dynamique. De l’énergie des huit interprètes, danseurs, comédiens et circassiens, se dégage une pulsation collective, un flux qui se déverse et se propage jusqu’à ce que la danse devienne musique et les corps vibration. http://www.gillesbaron.com/

DISTRIBUTION

Chorégraphie et scénographie Gilles Baron • Écriture du texte et dramaturgie Adrien Cornaggia • Musique originale David Monceau • Création lumière Florent Blanchon • Création des costumes Marion Guérin • Production et diffusion Emmanuelle Paoletti • Distribution Gilles Baron, Lionel Bégue, Alexia Bigot, Tatanka Gombaud, Maï Ishiwata, Cami lle Revol, Claude Saint-Dizier, Julie Tavert • Photos Frédéric Desmesure

Workshop écriture / danse / GILLES BARON / ADRIEN CORNAGGIA
Samedi 17 novembre 13h-18h30
Théâtre Saragosse

Le chorégraphe Gilles Baron et l’auteur et dramaturge Adrien Cornaggia, qui ont collaboré à la création de la pièce Aux corps passants, invitent le public à explorer la notion d’écriture lors d’un workshop ouvert à tous. Grâce à une série d’exercices d’écriture pure et d’écriture de corps, les stagiaires, accompagnés et guidés par les deux artistes, tenteront d’établir des ponts entre ce qui est dit et ce qui est dansé. Les auteurs/danseurs partiront en quête des résonances qui lient et tissent les deux pratiques pour les éprouver au plateau.

TOUS PUBLICS
TARIF PLEIN 40€ / RÉDUIT 25€ + 12€ D’ADHÉSION UNE PLACE POUR AUX CORPS PASSANTS (15 NOVEMBRE) COMPRISE DANS LE STAGE.

PARTAGER     

Extrait de Rois (2016)

ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
DANSE / PAU
T 05 59 84 11 93