Mourad Merzouki
Vertikal
Danse MERCREDI 18 DÉCEMBRE 20H30 / Zénith de Pau
1H10 / TARIF A

Figure incontournable du mouvement hiphop depuis le début des années 1990, le chorégraphe Mourad Merzouki, aujourd’hui directeur du Centre chorégraphique national de Créteil, inscrit son travail au carrefour de multiples disciplines. Sur la danse hip-hop explorée dans tous ses styles, se greffent le cirque, les arts martiaux, les arts plastiques, la vidéo et la musique live. Le dispositif imaginé pour Vertikal par Fabrice Gui llot, chorégraphe et directeur artistique de la compagnie Retouramont, offre à Mourad Merzouki un champ d’expérimentation nouveau, une nouvelle surface où déployer sa danse hybride. Après la troisième dimension explorée dans Pixel, c’est tout le système des appuis et le rapport au sol de la danse hip-hop qui se trouvent bouleversés par le croisement avec la danse verticale. Tour à tour voltigeurs, porteurs ou contrepoids, les dix interprètes s’approprient l’espace aérien, naviguant du visible à l’invisible, dans une interaction permanente avec la musique très cinématographique d’Armand Amar. La dimension spectaculaire de la danse hip-hop, transfigurée par l’apesanteur, se superpose à la sensibilité du geste sans l’occulter. C’est au contraire dans le détournement des codes et la liberté du mouvement que la magie opère : la virtuosité se fait délicatesse et les figures acrobatiques, suspendues, semblent frôler le sol avec une douceur vertigineuse. La fluidité parfaite du mouvement et les liens ténus qui relient les danseurs sont autant de lignes de fuite d’où émane l’illusion de l’envol.

Direction artistique et chorégraphie Mourad Merzouki / Création musicale Armand Amar /Mise à disposition d’un espace scénique aérien Fabrice Gui llot, cie Retouramont / Assistante du chorégraphe Marjorie Hannoteaux / Lumières Yoann Tivoli, assisté de Nicolas Faucheux / Scénographie Benjamin Lebreton / Costumes Pascale Robin, assistée de Gwendoline Grandjean / Mise en oeuvre des agrès Yves Fauchon / Formation en aérien Isabelle Pinon / Avec Francisca Alvarez, Rémi Autechaud, Kader Belmoktar, Sabri Colin, Nathalie Fauquette, Paul ine Journe, Vincent Lafif, Maud Payen, Manon Payet, Teddy Verardo / CRÉDITS PHOTOS GILLES AGUILAR, LAURENT PHILIPPE

+ PRODUCTIONS

Production Centre chorégraphique national de Créteil et du Valde- Marne - Compagnie Käfig / Coproduction Biennale de la danse de Lyon 2018, Scène nationale du Sud-Aquitain, Maison des Arts de Créteil. Avec le soutien à la création de la Comédie de Valence, Centre dramatique national Drôme- Ardèche / Remerciements À Denis Welkenhuyzen, à l’origine de cette rencontre artistique

Figure incontournable du mouvement hiphop depuis le début des années 1990, le chorégraphe Mourad Merzouki, aujourd’hui directeur du Centre chorégraphique national de Créteil, inscrit son travail au carrefour de multiples disciplines. Sur la danse hip-hop explorée dans tous ses styles, se greffent le cirque, les arts martiaux, les arts plastiques, la vidéo et la musique live. Le dispositif imaginé pour Vertikal par Fabrice Gui llot, chorégraphe et directeur artistique de la compagnie Retouramont, offre à Mourad Merzouki un champ d’expérimentation nouveau, une nouvelle surface où déployer sa danse hybride. Après la troisième dimension explorée dans Pixel, c’est tout le système des appuis et le rapport au sol de la danse hip-hop qui se trouvent bouleversés par le croisement avec la danse verticale. Tour à tour voltigeurs, porteurs ou contrepoids, les dix interprètes s’approprient l’espace aérien, naviguant du visible à l’invisible, dans une interaction permanente avec la musique très cinématographique d’Armand Amar. La dimension spectaculaire de la danse hip-hop, transfigurée par l’apesanteur, se superpose à la sensibilité du geste sans l’occulter. C’est au contraire dans le détournement des codes et la liberté du mouvement que la magie opère : la virtuosité se fait délicatesse et les figures acrobatiques, suspendues, semblent frôler le sol avec une douceur vertigineuse. La fluidité parfaite du mouvement et les liens ténus qui relient les danseurs sont autant de lignes de fuite d’où émane l’illusion de l’envol.

DISTRIBUTION

Direction artistique et chorégraphie Mourad Merzouki / Création musicale Armand Amar /Mise à disposition d’un espace scénique aérien Fabrice Gui llot, cie Retouramont / Assistante du chorégraphe Marjorie Hannoteaux / Lumières Yoann Tivoli, assisté de Nicolas Faucheux / Scénographie Benjamin Lebreton / Costumes Pascale Robin, assistée de Gwendoline Grandjean / Mise en oeuvre des agrès Yves Fauchon / Formation en aérien Isabelle Pinon / Avec Francisca Alvarez, Rémi Autechaud, Kader Belmoktar, Sabri Colin, Nathalie Fauquette, Paul ine Journe, Vincent Lafif, Maud Payen, Manon Payet, Teddy Verardo / CRÉDITS PHOTOS GILLES AGUILAR, LAURENT PHILIPPE

PARTAGER     
ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
DANSE / PAU
T 05 59 84 11 93