Précédent
Suivant
Circa
Cirque / En famille / mercredi 12 & jeudi 13 mars 20h  / Le Foirail
1H / TARIF A

Les acrobates australiens de Circa se confrontent au mythique Sacre du Printemps de Stravinsky, œuvre de prédilection du champ chorégraphique. Cette production débordante d’énergie et imprégnée d’humour noir ouvre une voie nouvelle pour le cirque contemporain.

Créée à Brisbane en Australie en 2004, Circa est aujourd’hui l’une des compagnies de cirque les plus reconnues sur la scène internationale. La virtuosité acrobatique de ses interprètes, placés sous la direction de Yaron Lifschitz, la mène à des défis artistiques et physiques toujours plus ambitieux. Elle livre ici une version époustouflante du Sacre, une chorégraphie 100% acrobatique à la fois éruptive et flamboyante, sur la musique de Stravinsky et une création musicale signée Philippe Bachman en guise de prologue. Yaron Lifschitz met en scène les membres d’une tribu et leurs pulsions, leur rapport à la solitude et à l’espoir. Pour ce rituel extraordinaire, les dix acrobates rivalisent de torsions, d’élans et de sensualité dans une forme de vitalité brute qui épouse les sonorités tempétueuses de la musique. L’émotion et la force physique traversent les corps, sous les lumières ciselées de Véronique Bennett. La danse tribale et organique de ce Sacre nous plonge dans les tumultes de l’âme humaine.

Pièce pour dix interprètes / Conception et mise en scène Yaron Lifschitz / Musique originale Philippe Bachman, Igor Stravinsky / Création lumières Veronique Bennett / Direction technique Jason Organ / Costumes Libby McDonnell / Production Danielle Kellie / Crédit photo Robert Torres & Brennan Spark
PRODUCTION

Coproduction Merrigong Theatre Company, La Comète – Scène Nationale de Châlons-en- Champagne / Soutien Australian Government à travers l’Australia Council et de son fonds pour l’Art du Queensland Government à travers l’Arts Queensland / The Rite of Spring d’Igor Stravinsky est utilisé avec la permission d’Hal Leonard Australia Pty Ltd, exclusive agent for Boosey & Hawkes Music Publishers of London

Les acrobates australiens de Circa se confrontent au mythique Sacre du Printemps de Stravinsky, œuvre de prédilection du champ chorégraphique. Cette production débordante d’énergie et imprégnée d’humour noir ouvre une voie nouvelle pour le cirque contemporain.

Créée à Brisbane en Australie en 2004, Circa est aujourd’hui l’une des compagnies de cirque les plus reconnues sur la scène internationale. La virtuosité acrobatique de ses interprètes, placés sous la direction de Yaron Lifschitz, la mène à des défis artistiques et physiques toujours plus ambitieux. Elle livre ici une version époustouflante du Sacre, une chorégraphie 100% acrobatique à la fois éruptive et flamboyante, sur la musique de Stravinsky et une création musicale signée Philippe Bachman en guise de prologue. Yaron Lifschitz met en scène les membres d’une tribu et leurs pulsions, leur rapport à la solitude et à l’espoir. Pour ce rituel extraordinaire, les dix acrobates rivalisent de torsions, d’élans et de sensualité dans une forme de vitalité brute qui épouse les sonorités tempétueuses de la musique. L’émotion et la force physique traversent les corps, sous les lumières ciselées de Véronique Bennett. La danse tribale et organique de ce Sacre nous plonge dans les tumultes de l’âme humaine.

DISTRIBUTION

Pièce pour dix interprètes / Conception et mise en scène Yaron Lifschitz / Musique originale Philippe Bachman, Igor Stravinsky / Création lumières Veronique Bennett / Direction technique Jason Organ / Costumes Libby McDonnell / Production Danielle Kellie / Crédit photo Robert Torres & Brennan Spark

 
RENDEZ-VOUS
Documentaire
Dancing Pina
samedi 15 mars 16h

Projeté à l’occasion de la diffusion de Sacre de la compagnie australienne Circa, ce film nous rappelle, par le biais du chef d’œuvre de Pina Bausch, la place majeure de l’œuvre de Stravinsky dans l’histoire de la danse. Le documentaire touchant et magistral Dancing Pina montre avec justesse la transmission du répertoire de la chorégraphe Pina Bausch à de jeunes interprètes guidés par d’anciens membres du Tanztheater. Le réalisateur Florian Heinzen-Ziob suit deux productions à l’Opéra Semper en Allemagne et à l’École des Sables du Sénégal avec des danseurs issus de tous les pays d’Afrique. Ils revisitent les chorégraphies légendaires que sont Iphigénie en Tauride et Le Sacre du Printemps. Pour ces artistes, issus de la danse contemporaine, du hip-hop ou du ballet classique, « danser Pina », c’est questionner ses limites, ses désirs, et métamorphoser une œuvre tout en se laissant soi-même métamorphoser par elle.

En partenariat avec La Médiathèque Intercommunale André Labarrère

 
ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
D'INTÉRÊT NATIONAL
ART ET CRÉATION DANSE