Précédent
Suivant
L’Origine du monde (46x55)
Nicolas Heredia
Théâtre / jeudi 13 février 20h / La Centrifugeuse
vendredi 14 février 20h / Bel Ordinaire
1H / TARIF C

À ne pas rater non plus, ce second objet théâtral proposé par Nicolas Heredia, entre conférence réjouissante et one man show conceptuel. Un art théâtral modeste, insolite et brillant qui joue avec le potentiel inattendu du mythique tableau de Courbet… ou plutôt de sa copie !

En écho à la pièce qu’il présente au Théâtre Saragosse, Nicolas Heredia inscrit la logique implacable et faussement naïve de ses virtuoses spéculations théâtrales à l’Université de Pau Pays de l’Adour et au centre d’art le Bel Ordinaire à Billère. Depuis 2007, le comédien, artiste complice du Parvis à Tarbes, développe au sein de sa compagnie, La Vaste Entreprise, des formes à la croisée du spectacle vivant et des arts visuels ou performatifs. Il puise dans les rencontres, les anecdotes personnelles, les objets trouvés et les hasards heureux pour déployer une écriture poétique et multiforme tout-terrain. Ici, c’est la copie de L’Origine du monde de Courbet, trouvée dans une brocante, qui forme l’épicentre de cette épopée minuscule et haletante. Nicolas Heredia nous tient en haleine et jongle avec les réalités parallèles pour nous faire réfléchir sur la valeur des choses et de l’art. Il possède l’art subtil et gentiment diabolique de retourner l’ordinaire pour en dévoiler la nature surprenante.

EN PARTENARIAT AVEC LA CENTRIFUGEUSE ET LE BEL ORDINAIRE

Conception, écriture et interprétation Nicolas Heredia / Collaboration artistique Marion Coutarel / Construction et régie Gaël Rigaud / Crédit photo La Vaste Entreprise
PRODUCTION

Production La Vaste Entreprise / Coproduction, accompagnement La Baignoire — lieu des écritures contemporaines Montpellier, Le Théâtre du Périscope — Nîmes, Résurgence — saison des arts vivants en Lodévois & Larzac, Le Printemps des Comédiens — Montpellier, Théâtre Jean Vilar — Montpellier, Le Sillon — scène conventionnée de Clermont-l’hérault, La Bulle bleue — Montpellier, Carré d’art — musée d’art contemporain de Nîmes, Musée Fabre – Montpellier / Soutien DRAC Occitanie, Région Occitanie (compagnie conventionnée), Occitanie en scène, Ville de Montpellier

À ne pas rater non plus, ce second objet théâtral proposé par Nicolas Heredia, entre conférence réjouissante et one man show conceptuel. Un art théâtral modeste, insolite et brillant qui joue avec le potentiel inattendu du mythique tableau de Courbet… ou plutôt de sa copie !

En écho à la pièce qu’il présente au Théâtre Saragosse, Nicolas Heredia inscrit la logique implacable et faussement naïve de ses virtuoses spéculations théâtrales à l’Université de Pau Pays de l’Adour et au centre d’art le Bel Ordinaire à Billère. Depuis 2007, le comédien, artiste complice du Parvis à Tarbes, développe au sein de sa compagnie, La Vaste Entreprise, des formes à la croisée du spectacle vivant et des arts visuels ou performatifs. Il puise dans les rencontres, les anecdotes personnelles, les objets trouvés et les hasards heureux pour déployer une écriture poétique et multiforme tout-terrain. Ici, c’est la copie de L’Origine du monde de Courbet, trouvée dans une brocante, qui forme l’épicentre de cette épopée minuscule et haletante. Nicolas Heredia nous tient en haleine et jongle avec les réalités parallèles pour nous faire réfléchir sur la valeur des choses et de l’art. Il possède l’art subtil et gentiment diabolique de retourner l’ordinaire pour en dévoiler la nature surprenante.

DISTRIBUTION

Conception, écriture et interprétation Nicolas Heredia / Collaboration artistique Marion Coutarel / Construction et régie Gaël Rigaud / Crédit photo La Vaste Entreprise

   
ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE
D'INTÉRÊT NATIONAL
ART ET CRÉATION DANSE